Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 21 septembre 2013

Day 28: THE LAST DAY.

Aujourd'hui, on a été faire du kart (ouais je sais), j'ai eu le premier accident de la route de ma vie (genre je suis un peu sortie de la piste, mais bon, j'allais pas trop vite), et là on est à la bibliothèque du downtown LA, un bâtiment hyper-vieux trop bien avec une très belle rotonde. Ce soir, on re-mange des pupusas, on finit de regarder Kill Bill, et je fais mes valises. Demain, je pars pour de nouvelles aventures à 10 heures (avion à 13 heures, arrivée le lendemain matin à CDG, beuaaah).
Voilà voilà, la cloche a sonné, le blog est fini, mais ne vous inquiétez pas, je concocte déjà le suivant.
Merci de m'avoir suivi, désolée pour les mises à jour erratiques mais j'étais quand même en vacances, hein, donc bon, et à la prochaine, que ce soit en vrai, ou virtuellement.


Day 27: San Diego.

Aujourd'hui, on a fait le déménagement d'Adolfo dans son appart à San Diego. On a rencontré un de ses 'roommates', un Irlandais nommé Bichoy (prononciation à vérifier, j'ai pas compris quand il a dit, et de toutes façons, les prénoms irlandais, c'est toujours un truc genre ça s'écrit Douglas et ça se prononce Michael).
Le campus de San Diego est en béton. Tout partout. Y a trois arbres qui fleurissent au milieu d'un parking. C'est un peu morne. Mais sinon ça a l'air sympa et ils ont des canapés dans leur appart.



Bon, j'ai pas de photos de San Diego (trop moche), donc voilà une mante religieuse qui picoreusurunmur.

Day 26: Un air de famille.

Aujourd'hui, on a regardé "Un air de famille", j'ai fait mes valises et on a été faire des courses pendant qu'Adolfo préparait son déménagement à San Diego en regardant Kill Bill volume 2. Rosa (la maman) avait fait des cannellonis au fromage trop bons. J'ai pas pris une photo, j'ai oublié (oups).
Des crevettes au barbecue qu'on avait fait la semaine précédente. Yummy, comme on dit en anglais.

Day 25: Disneyland.

Aujourd'hui, on est allés à Disneyland. On a été dans Space Mountain, Star tour, Indiana Jones, Pirates of the Caribbean, Splash Mountain, Buzz Lightyear Astroblasters, un truc Blanche Neige à deux balles, Roger Rabbit Car Toon Spin (trop bien, parce que c'était Roger Rabbit) et plein d'autres choses. On a vu Mary Poppins, Pluto, Minnie, Mereda (de Brave, avec des cheveux trop beaux trop bouclés), et Alice (du pays des merveilles).

Disney a racheté Marvel, donc ils avaient une expo de toutes les versions d'Iron Man. Ca c'est le costume le plus récent.

Une balade sur l'eau avec des jolis jardins, dont un patchwork de plantes qui date de la création du parc.

Là, on était dans des tasses de thé qui tournent. Psychédélique.

Le château des princesses de Disney. Il comporte une chambre d'hôtel cachée où les gens peuvent passer la nuit s'ils obtiennent un prix à un jeu, mais je ne sais pas lequel. Bref, l'accès est hyper VIP.

Day 24: HOLLYWOOOD.

Aujourd'hui, on a acheté des jeux (Jenga, Taboo, Spot it), on a testé mon Polaroid (déniché à 10 dollars au marché aux puces) et on est allés faire une promenade à proximité du signe Hollywood, là-haut sur la colline. Il faisait frais, un vrai miracle.


Day 23: Catapult.

Aujourd'hui on a construit une catapulte avec nos petites mimines. Intégralement en bois (à l'exception de deux vis), et de taille à balancer des raisins à cinq mètres. Utile en classe pour calmer des élèves, donc. Enfin, je dis ça, je dis rien.


Day 22: Flea Market

Aujourd'hui on a été dans un marché aux puces avec plein de trucs vieux et moches. Mais j'ai quand même trouvé un Polaroid pour 10 dollars (pas encore testé, mais je prie pour qu'il fonctionne) et un bracelet fait avec des balles de Smith et Wesson, pour me rapprocher de mon idole Clint Eastwood.


Les deux frères.

Assise.

Une vendeuse de babioles.

Un vendeur de tapis.

La sortie du dimanche en famille, entre amis ou les deux.

Day 21: Farmer's Market and Roller Derby.

Alors, double article et plein de photos, pour compenser de certains jours un peu inactifs.

Activité numéro un: le Farmer's Market, avec plein de bouffe, of course, et aussi un magasin de jouets et de petites voitures, un autre qui vend que des autocollants (sans rire), et des boutiques de vêtements tout plein.

Activité numéro deux: un de mes sports préférés, le roller derby, un truc avec que des filles qui ont des surnoms trop cools (Retro Ruby, Twiggy, Stockholm Syndi, j'en passe et des meilleures) et qui font la course en patin en se prenant pour des rugbywomen. Un mix entre Mario Kart, du catch et... une course en patins, quand même.

Des COOKIES. Hénaurmes.

Les deux équipes de roller derby en position, prêtes à bloquer les poursuivantes qui se lanceront sur la piste au signal de l'arbitre.

Les arbitres, dont un avec un casque Tortue Ninja (oui, ils ont de l'humour).

Tomcat, une des meilleures poursuivantes, sur le banc de touche et très énervée par les arbitres (un peu injustes il est vrai).

Après la mi-temps, vérification générale: tout le monde doit porter casque et protections pour les dents, les poignets, les coudes et les genoux. Les bas résille sont en option.

Des pommes d'amûûûûr. Au marché, il y avait beaucoup de confiseries.

Day 20: Swimming Pool.

On est allés nager. C'est tout. Certaines de mes journées sont absolument fascinantes.

La plage de Zuma (oui, comme le jeu) où on est allés avec les chiens (la piscine était beaucoup moins jolie).

Day 19: Daikokuya.

Menu pris au restaurant Daikokuya, dans Little Tokyo:

Boulettes de pieuvre frites avec oignons verts et sauce aigre douce.
Poulet sauce teriaki (trop gras, dommage). 
***
Ramen, la spécialité du restau, une soupe
avec des nouilles, de fines tranches de porc, de l'oignon vert, et un oeuf dur mariné dans chaipasquoi, le tout dans un bouillon cuit et recuit, donc super bon. 
Ah oui, et le bol a la taille d'un saladier. SLURP.

Day 18: The Gym.

Aujourd'hui on a été s'inscrire chez LA Fitness, une salle de gym trop grande avec que des stars dedans. M'enfin pas des connues. Le gérant avait la tête d'Alec Baldwin en plus moche. Berk. J'ai pas pris de photo ce jour-là alors en voilà une autre d'hier.

Panda et Adolfo qui prend des photos à la plage.

Day 17: at the beach with the dogs.

Aujourd'hui, on a été promener les chiens dans l'eau. Bilan mitigé pour cause de chiens mouillés plein de sable. Mais sinon c'était bien et j'ai pris des coups de soleil.

Otelo, assez angoissé par cet environnement inhabituel. Ce qui ne l'a pas empêché de boire de l'eau de mer dès qu'il en avait l'occasion.

Day 16: Lazy Monday

Bon le lundi j'ai pas fait grand chose non plus, en tout cas rien qui vaille une photo, alors en voilà une autre d'Oakland, parce qu'elle est marrante.

Un monsieur qui faisait des bulles pendant la soirée Art Murmur.

Day 15: Sunny Sunday

Et ben là pas moyen de me rappeler ce que j'ai fait. Voilà.
J'ai probablement joué à Zelda sur Nintendo 3DS toute la journée, mais à part ça...

Day 14: The Trip Back.

Le grand retour sous le soleil de plomb de Los Angeles. Le matin, on a pris le ptit dej au Nabolom Cafe, et il y avait un groupe de musiciens trop cools qui jouaient pendant qu'on y étaient avec Fareed, Erin et Tim.

La route désertique vers Los Angeles, sous la lune.


Day 13: SF and Art Murmur

Aujourd'hui on a fait plein de trucs: j'ai acheté des chaussures coules dans un magasin de San Francisco, mais surtout, on a conduit sur le nouveau pont qui relie la grande ville et la baie: il avait été ouvert juste la veille.
Le soir, on a rejoint Tamara, Magda et Fareed pour faire le tour de la foire mensuelle qui se tient dans une des rues principales d'Oakland. Au menu: pupusas, low-riders (voir plus bas), bulles géantes et peintures amateures.

Là c'est l'ancien pont vu depuis le nouveau (en blanc).

Tamara prend la pose devant une voiture "low-rider", des bagnoles de collections trafiquées par leurs bricoleurs de propriétaires. Au menu: Chevrolet, Cadillac, Pontiac et des modèles datant du début du 20e siècle.

Oakland et ses low-riders.

Day 12: BAM!

Le BAM, c'est le Berkeley Art Museum.
Tous les premiers jeudis du mois, il est gratuit. Il va fermer dans quelques mois car Berkeley est en train de construire un nouveau musée. Ca doit être parce qu'ils ont tellement d'argent qu'ils font un truc pareil (ce commentaire est ironique).

L'intérieur du musée, tout de béton vêtu.

Une photo d'une des expos, avec le reflet de la structure du musée dedans.



Day 11: Studio at UC Berkeley.

Aujourd'hui, Jaime a rendu visite a un de ses profs et on a assisté aux exposés des étudiants. C'était assez intéressant de voir comment les étudiants en architecture travaillent, on a vu plein de maquettes en cours de fabrication.

Les étudiantes californiennes en vadrouille dans la ville.

mercredi 4 septembre 2013

Day 10: All About Rio.

Aujourd'hui, on est allés à Jupiter's, un restau/bar qui fait sa propre bière et de très bonnes pizzas avec Tamara et Magda. On a aussi passé du temps avec Rio, le chien d'Anita, qui nous héberge pour la semaine. Rio est un croisé Labrador/Danois qui m'arrive environ à la taille, pèse une quarantaine de kilos, et n'éprouve que de l'affection pour ce qui l'entoure, affection qu'il s'empresse de démontrer en léchant abondamment tout ce qui attire son attention et qui passe à sa portée simultanément. C'est-à-dire beaucoup de choses, y compris moi.

PHOTO A VENIR

Day 9: The Marina with Magda!

Aujourd'hui, on a retrouvé Magda, qui vient de s'installer à Berkeley pour cette année, et on est allée sur la jetée de Berkeley, d'où sont tirés les feux d'artifices du 4 juillet, notamment. Depuis la jetée, on voit Oakland et son port industriel, dont les grues ont inspiré les décors de Star Wars à George Lucas. Rien que ça.

La jetée s'arrête puis reprend, mais on peut pas passer.

Les grues d'Oakland pour décharger les cargos.

Day 8: Squirrels!! Yey!!

Aujourd'hui, on a mangé sur le campus après avoir fait le tour de Berkeley, et évidemment, on est tombés sur un écureuil pas perturbé pour deux sous par notre proximité.

Day 7: On The Road

Aujourd'hui, on a fait Los Angeles-Berkeley en voiture sous une chaleur écrasante. 600 miles, quand même, je vous laisse convertir, ça fait la surprise. On a été très bien accueillis par notre hôte, et on a beaucoup apprécié la fraîcheur de la Californie du Nord.

La voiture suspendue près d'un restau à l'entrée d'un musée de bagnoles, Los Angeles.

Day 6: Back to Starbucks.

Alors aujourd'hui j'ai relu mes cours de formation à l'enseignement du Français Langue Etrangère dans un café connu tout plein de gens qui tentent de percer à Hollywood. A côté de moi il y avait un acteur en devenir (ou pas) qui présentait son CV à une productrice-manageuse visiblement revenue de tout qui délectait son public béat devant tant d'éblouissante vacuité d'anecdote sur comment le pote de son fils a loué son clic-clac à James Franco pendant les trois premières années où il bossait à Hollywood. Fascinant.
L'alphabet phonétique international, que je dois connaître d'ici quinze jours.

Day 5: LOBSTER POWAAAAA

Aujourd'hui, enfin ce soir, on a mangé du homard dans un restaurant côtier de Malibu, là où les stars portent uniquement des maillots une pièce rouges à la plage en l'honneur d'une certaine Pamela A.
Bref, c'était très bon, et le sel était stocké dans des bouteilles de Corona.

Le Menu, tout coloré, tout mignon. Miam miam.

Le homard avec son riz cajun aux crevettes, ses petits légumes et son petit pot de beurre fondu. Slurp.

jeudi 29 août 2013

Day 4: KICK ASS kicks ass

Aujourd'hui on a été voir Kick Ass au cinéma, c'était drôle, violent, dégueu, tout plein de cascades et de gros mots. C'était sympa, mieux que le premier, mais dommage que les blagues racistes aient constamment été justifiées comme "pas grave parce que c'est de l'humour". Ca en dit assez long sur l'univers des comic books en général, c'est très révélateur de l'état d'esprit du milieu, qui est heureusement en train de changer, mais qui a encore des progrès à faire, comme en témoigne Kick-Ass.

La route du retour, les montagnes dites 'the hills" au fond.

mardi 27 août 2013

Day 3: Cooking! Yey!

Aujourd'hui, on a été faire des courses pour acheter un nécessaire à gâteaux, on a mangé mexicain, et on a fait des gâteaux. Mais pas n'importe lesquels.
C'est des boules à base de gâteau à la vanille émietté mélangé avec une espèce de glaçage au chocolat qu'on a trempé dans un mélange noir à la vanille et ensuite décoré avec différents glaçages pour faire des chaudrons de sorcières. Parce que c'est cool.
(note: on en a encore mangé aucun de tout fait tellement ils sont jolis. Par contre le gâteau tout seul est pas mauvais, pour un truc acheté en sachet déjà presque prêt.)

(oui, c'est pas dans le bon sens, y a un bug quelque part, je comprends pas)

Day 2: LUSH

Hier, j'ai fait des origami et j'ai acheté du savon qui sent bon, mais on a pas pris de photos.
Voilà mon origami, accroché à une ficelle de store. C'est une fleur de magnolia, en théorie.


Day 1: marché, boulot, marche.

Aujourd'hui, j'ai accompagné J à son travail et j'ai fait le tour d'un marché fort agréable, dans la chaleur californienne (trente degrés à 10 heures du matin...). Ensuite, je me suis baladée dans les petites rues adjacentes à l'avenue et je suis tombée sur des maisons hyper grandes probablement possédées par des acteurs tout pleins de fric.
Deux photos donc: l'étal de Fat Uncle Farms, et une maison dans une rue ensoleillée.



vendredi 23 août 2013

DAY 0: le jour de la marmotte (youpi)



Fichier:AirTahitiLogo.jpg 

OK, c'est pas une photo, mais bon, là je suis un peu au-dessus de l'océan ou de l'Islande ou du Groenland ou des montagnes américaines alors soyez un peu compréhensifs, quand même.

Alors, avec un peu d'avance donc, voici le programme de ma journée de voyage vers les Etats-Unis (vous allez voir, tout de suite, partir à LA, ça va vous sembler vachement moins glamour):

4h45 (du matin, ou du milieu de la nuit, soyons honnêtes): Réveil, vérification des bagages, ingestion d'une banane, habillage, revérification des bagages, MAIS OU IL EST MON PASSEPORT ?? x15 etc.

5h15 départ en voiture pour le gare de Rennes, grâce à ma Maman qui accepte gracieusement de se lever à une heure indue un samedi matin pour emmener sa fille. mercimercimercimercimerci. 

6h07 départ du TGV Rennes-Paris Roissy CDG, avec moi dedans, si possible. 

9h11 arrivée à CDG, traversage de TOUT l'aéroport, ce qui prend des plombes parce que tout est mal indiqué et que tout le monde se paume, s'arrête, perd ses gamins, prend son café au milieu du passage, BREF, tout va bien, restons calme, on est en vacances. Aux douanes, passage aux rayons lasers bidules chouette pour voir si j'ai pas avalé un AK47, par hasard, sans faire exprès, ouf, c'est bon, voilà c'est fini, on peut monter dans l'avion. J'aime bien Air Tahiti parce qu'ils sont rarement en retard et qu'ils donnent une pitite fleur qui sent bon à l'entrée de l'avion. 

11h30 décollage vroum vroum. Pour les 12 prochaines heures, je vais être dans un lieu clos avec des fenêtres microscopiques et plein de gens partout, dont des gamins impatients qui veulent jouer non-stop (c'est du vécu), sans possibilité de sortir prendre l'air. Bah. C'est un peu comme une salle de concours quoi, sauf qu'on enchaînerait deux disserts à la suite en mode Terminator de l'agreg. Why Not.

23h30 atterrissage à Los Angeles. Z'allez me dire, à bah ça fait pas trop tard, le temps de passer les douanes et hop tu vas dormir. QUE NENNI. Heure californienne, il sera 14h30. Il me restera encore 8 heures à tenir avant de pouvoir dormir. 

7h00 du matin, il est donc 22heures en Californie, et je peux dormir. Sauf que deux heures plus tard j'aurai envie de me réveiller tant en ayant l'impression d'avoir été piétinée par un troupeau d'éléphants sous LSD tellement je serai restée plus ou moins sans dormir pendant 26 heures. 

Conclusion: VIVE LE DECALAGE HORAIRE. 
Maintenant vous pouvez rêver à Los Angeles, mais vous pouvez aussi compatir un peu pour le périple qui m'attend, merci bien z'êtes trop aimables.
Voilà, sinon, je crois que je vole sur un Airbus A340, mais je suis pas sûre, j'ai pas réussi à savoir précisément.

jeudi 22 août 2013

Lily On Ze Road REDUX

Salut
Evidemment, les posts sur ce blogs se sont un peu délités au fil du temps et je n'ai jamais clos cette aventure virtuelle proprement. 
Il se trouve que j'ai une occasion de le faire à partir d'après-demain, et ça tombe bien. 
Le deal: un jour = une photo et son commentaire, et cela un mois durant. 
Et après? Après, rendez-vous sur un nouvel espace numérique pour de nouvelles aventures sur une nouvelle route, britannique cette fois-ci (ouh la chance, elle va chez les grands-britons, ohlala, ça voyage tout ça. Oui oui. C'est fait exeuprès). 

Voilà, vous savez tout - et vous saurez l'adresse du prochain blog en temps voulu!