Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 10 octobre 2011

The Times They Are A-Changing

Aujourd'hui lundi, il reste 11 jours avant le Jugement dernier. Si, c'est le monsieur qui est là tous les jours devant l'entrée de l'université qui le dit. J'irai le voir la veille et je lui demanderai si il sera là le lendemain. Héhé.
Hier j'ai vu Muriel ou le temps d'un retour d'Alain Resnais. Contrairement à certains films de la Nouvelle Vague que je ne citerai pas (Pickpocket et le Mépris par exemple), Muriel n'est PAS ennuyeux à mourir. Il n'entrera jamais dans mon top ten de mes films préférés, mais cela dit, je l'ai trouvé très bien, avec une excellente actrice qui participe beaucoup à la qualité du film.
Aujourd'hui il pleut mais il ne fait pas froid, le ciel est gris-blanc et le soleil ne pointera pas le bout de son nez avant la moitié de l'après-midi, au moins. Renata est partie en Allemagne pour deux semaines, je suis seule.
Enfin presque.
Les deux affreuses sont là, j'ai nommé Piggy et Hangel. Je vais être obligée de leur donner de la boîte-qui-pue pendant quinze jour en guise de nourriture et prier pour qu'elles ne fassent pas pipi partout. Je les mettrais bien dehors la nuit pour être tranquille mais je ne peux pas à cause des ratons-laveurs.
Bienvenue en Californie, où la nuit, les ratons-laveurs chassent les chats quand ils sont pas contents parce qu'ils ont pas eu assez à mangé en fouillant les poubelles. Un peu plus et on pourrait croire que Alf s'est échappé de la télé et hante les rues de Berkeley à la recherche de sa nourriture préférée. Alf pour les incultes, c'est par ici. D'ailleurs l'édition DVD complète avec une peluche en cadeau sort en France le 19 octobre. Je dis ça, c'est pas pour moi hein. Enfin Noël c'est pas si loin.
Les chats donc, et l'écureuil, qui est détrempé mais toujours vaillant quand il est question de cacahuètes. Et les oiseaux. J'ai pas encore fait d'article sur les oiseaux alors voilà. C'est pas les mêmes qu'en Europe. Dans le jardin, il y a des towhees, des blue jays, des humming birds et des oiseaux dont j'ai oublié le nom pour le moment mais ça va me revenir.
On commence par le plus commun: le blue jay, geai bleu, qu'on trouve aussi en Europe, sauf qu'ici, ils mangent des cacahuètes, qu'ils piquent allègrement aux écureuils sous les yeux ébahis des chats (qui ne bougent pas d'un pouce, cela dit!).

Voilà la photo (google est mon ami, ils sont trop mesquins pour se laisser prendre en photo):
Il ressemble bien à celui qui nous rend visite régulièrement. Attention, la photo peut-être trompeuse, ces oiseaux sont à peu près aussi grands que des écureuils. Plutôt costaud, donc.

Ensuite, il y a le towhee, l'oiseau le plus débile de tout l'Etat, au moins. Systématiquement ébouriffés et sans une once d'instinct vital, ils sont une nourriture très appréciée des chats - enfin, ceux qui sont disposés à chasser, évidemment. Ils viennent dans le jardin pour picorer les bouts de coque de cacahuètes et tout ce que traîne.
Voilà, c'est une boule de plumes en bataille dotée d'une longue queue qui fait office de gouvernail mais malheureusement pas de cerveau. Tant pis, de toutes façons, y en a plein partout, c'est un peu le moineau du coin.

Plus intéressant, le Humming Bird ou oiseau mouche. En français, on le décrit par sa taille, en anglais, on a retenu le son très caractéristique que font ses ailes, qui battent très très vite et font de lui le seul oiseau capable de voler en arrière. Ca fait comme un mini-hélicoptère, on les entend arriver de loin mais on ne les voit pas souvent. J'ai réussi à le prendre en photo une fois, et je rajoute après une photo google plus claire pour que vous voyez les couleurs - c'est iridescent, donc ça change selon l'angle où on le regarde, c'est très joli.








Et enfin, l'oiseau dont j'avais oublié le nom et que j'ai réussi à retrouver dans la très exhaustive liste Wikipédia de TOUS les oiseaux de Californie. En lien la page du Chickadee, qui est aussi marrant que son nom. C'est tout petit, genre quatre cm de diamètre max, et ça peuple les arbres à la recherche de nourriture type mini-mouches. Le nom vient d'un des bruits qu'ils font. Sur la page Wiki, si vous descendez au chapitre "vocalization" vous pouvez écouter leur chant c'est choupi-trognon comme tout.
Voilà pour aujourd'hui, il faut que je finisse mon rapport sur Muriel et que je travaille sur James Ellroy avant d'aller à la boxe - avec un peu de chance, cette semaine on apprendra l'uppercut, et surtout comment s'en protéger... je vous rassure personne n'est encore mort depuis le début des cours, et d'abord on ne se tape pas pour de vrai - enfin si, on tape, mais pas fort et lentement, donc c'est totalement inoffensif. On rigolera moins quand on se retrouvera sur un ring.
Bonne semaine à tous et toutes,
et à la prochaine!

1 commentaire:

  1. Alors, sauf erreur de ma part, le chickadee est en fait une variété ricaine de mésange! Un passereau en tous les cas comme le suggèrent à la fois sa taille et sa forme. Je le sais parce que mon chéri, qui n'est décidément pas promis à une carrière d'ornithologue (d'ornithorynque non plus, cela dit), les confondait avec les moineaux (sparrows, pour les incultes), d'où quelques débats linguistico-animaliers intenses et une victoire par KO culturel de ma part. A bon entendeur...

    RépondreSupprimer