Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 11 janvier 2012

En (mot) passant (oh la bonne blague)

Quelle trouvaille, ce titre, c'est beau des fois les neurones de littéraire, hein... 
(la délicatesse de l'intelligence normalienne? allez voir ce que Rue89 en pense... je posterai peut-être quelque chose à ce sujet d'ailleurs. Ou pas, j'ai pas encore décidé)

Tout va bien, je fiche un livre passionnant sur l'iconoclasme en France pendant la Réforme (c'est sans ironie, croyez-le ou non), ça prend du temps, mais j'arrive quand même à aller au cinoche donc normalement je publierai sous peu trois articles: un sur The Girl With The Dragon Tattoo (French traduction: l'homme qui n'aimait pas les femmes), le remake américain du film nordique (oups, n'ai oublié le pays) de Stieg Larsson, pas encore sorti en France (donc EXCLUSIVITE MONDIAAAALE enfin presque). Un autre article qui portera le titre de "N'allez pas voir ce film" sur The Darkest Hour. Sans rire, n'allez pas le voir. Et un troisième sur le film que j'ai décidé d'aller voir là tout de suite, Sherlock Holmes 2. Qui va être évidemment trop feun, parce que c'est Robeeeert Daunijuniorre et Jus de l'eau. Trop coule. (oula, comme disent les américains, "I'm on fire!")

A part ça, hier je me suis entraînée avec un boxeur russe qui après m'avoir fait boss/xer pendant un quart d'heure non-stop (mettez vos mains au dessus de votre tête et tenez les comme ça pendant ne serait-ce que trois minutes, vous allez moins rire) m'a dit "maintenant tu frappes 200 fois dans le sac. Allez!" Je l'ai fait. Aujourd'hui je mets cinq minutes pour enfiler toute veste/manteau/gilet parce que je ne peux pas lever mes bras sans me tordre de douleur. Et je pense que demain ce sera pareil.
Sinon j'aime la vie.

Bref, j'ai également terminé l'essai de Joyce Carol Oates sur la boxe, c'est très bien, je sais pas s'il est traduit en français, mais je vous le conseille.

Voilà voilà, sinon il fait beau, aujourd'hui j'ai pensé "ah, les beaux jours reviennent" et je me suis rendue compte que de toutes manières ils étaient jamais partis, donc, ça me tue de le dire, mais météorologiquement la Bretagne ne me manque pas tant que ça... Sinon un des serveurs du café où je viens ficher mon bouquin se balade avec un ukulélé dès qu'il sort du boulot, et il joue en marchant, c'est très drôle. Il a une moustache en mode Hercule Poirot, et c'est très drôle aussi.

Bon je vais être en retard pour ma session pop-corn, je vous dois trois articles, et il faut que je mette des photos mais comme d'hab j'ai la flemme.

D'ici là, portez-vous bien, tout ça tout ça, la bise, ou deux, ou trois selon les régions,
Ann-Lys.

1 commentaire: