Une erreur est survenue dans ce gadget

vendredi 17 février 2012

Vie de nuit.

Hier soir.
Conversation avec mon pote Omar, le videur de Kip's, un des bars préférés des étudiants de Berkeley en mal de bière par un jeudi soir au milieu des exams de mi-semestre. On y croise donc beaucoup de jeunes, et une poignée d'habitués qui accaparent le billard et le dancefloor.
Omar, c'est un français installé à Berkeley depuis trois ans. Vérifier que les clients ont tous bien 21 ans à l'entrée, c'est un extra. De jour, il est coach de jiu-jitsu brésilien (art martial où, dans la variante développée au Brésil, les coups ne sont pas portés. Ne pas confondre avec la Capoera, ça n'a rien à voir).
Il connaît bien la population du bar, ça fait un bout de temps qu'il y travaille.
On discute, donc, à la porte, nos propos régulièrement interrompus par l'arrivée de nouvelles personnes. Et puis, trois jeunes étudiants rentrent. 1,80m minimum, larges d'épaules, la mâchoire BradPittienne contractée en un sourire EmailDiamant un peu carnassier, l'oeil déjà en recherche de la belle blonde californienne qui viendra compléter le stéréotype (physique) absolu que représente ce genre de mecs. Ils exultent une confiance proche du pathétique, surtout qu'ils arborent des colliers toc en perles de plastiques, signe 1 qu'ils viennent d'une autre soirée, probablement à thématique hawaïenne... 2 qu'ils ont de l'humour, car ils savent se rendre soi-disant ridicules avec ces colifichets; le tout étant censé booster leur sex-appeal (en français: améliorer l'effet de leurs phéromones sur les femelles environnantes).
Décodage sociologique immédiat d'Omar, pas berné pour deux sous par leur pseudo-coolitude:
"Ca, tu vois, c'est les play-boys de Berkeley... Ils arrivent comme ça, et puis t'as toutes les filles qui les regardent et elles disent "Papa!" Elles ont besoin de se rassurer avec ce genre de mecs..."
Freud ne l'aurait certes pas formulé en ces termes, mais n'aurait pas pu dire mieux...
En attendant, on rigole bien à observer la faune américaine sur son terrain de chasse privilégié.

Bonne nuit/journée, à bientôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire